Les dernières chroniques :

mardi 26 septembre 2017

Fall Book Tag

Je reviens aujourd'hui avec un TAG ! Et oui, encore un. J'espère ne pas vous saouler mais on va encore parler automne. C'est PAS ma faute, c'est Marine qui m'a tagué ! (vous sentez la fille qui se cherche une excuse) Et d'ailleurs je la remercie, car je le trouve très sympa !


Crunching leaves : the world is full of color – choose a book that had reds/oranges/yellows on the cover.
Feuilles qui craquent : le monde est rempli de couleurs – Choisis un livre qui a du rouge/orange/jaune sur sa couverture.

Je n'ai pas eu à réfléchir longtemps, sa couverture est l'automne même, une de mes couvertures préférées d'ailleurs. Je n'avais lu que ce tome mais je l'avais trouvé très sympa !


Cosy sweater – It’s finally cold enough to don warm cosy clothing : what book gives you the warm fuzzies ?
Pull douillet – Il fait enfin assez froid pour enfiler des vêtements chauds et douillets : quel livre te réchauffes le coeur?

Impossible de n'en citer qu'un, alors je vais vous balancer tous ceux qui me passent par la tête. Harry Potter (évidemment), Les amours de Lara Jean, Card Captor Sakura, A comme Aujourd'hui, Quelqu'un qu'on aime, Fruits Basket...

Cool crisp air : what’s the coolest character you’d want to trade places with ?
Air frais et piquant : Avec quel personnage voudrais-tu échanger ta place ?

 Avec cette mignonnette s'il vous plait ❤️

Hot apple cider : What under hyped book do you want to see become the next biggest, hottest thing ?
Cidre chaud : quel livre pas assez reconnu voudrais-tu voir devenir la prochaine lecture dont tout le monde parle ?

La folle rencontre de Flora et Max, un petit bijou, pas assez connu malheureusement...



Coat, scarves and mittens – The weather has turned cold and it’s time to cover up. What’s the most embarrassing book cover you own that you like to keep hidden in public ?
Manteau, écharpes et gants – Le temps est devenu froid et il est temps de se couvrir. Quelle est la couverture de livre la plus embarrassante que vous possédez et que vous préférez cacher ?

Disons que je joue le jeu. En vrai je n'ai pas de livre avec une couverture embarrassante. Mais si je devais jouer le jeu je citerais peut-être celle de la BD Le vrai sexe de la vraie vie. Oui, on y voit des personnes tout nu qui se font plaisir, et alors ? C'est aussi ça, la vie.

Pumpkin spice : what’s you favorite fall time comfort food ?
Potiron épicé : quelle nourriture vous réconforte en automne ?

Il y en a tellement ! La tarte à la citrouille (communément appelée Pumpkin pie), un délice, avec un peu de chantilly dessus ! Sinon il y a le chocolat chaud, avec des marshmallow dessus bien entendu. J'ai tendance à le faire maison, avec de vraies tablettes de chocolat au lait, des fois praliné... un délice ! Et tellement réconfortant.


J'espère que ce tag vous aura plus ! Pour une fois je vais nommer quelques copinautes, car j'ai bien envie de voir leurs réponses. Je tague donc Plouf, Cha', Alice, Marinette, et Plumes de lune !

dimanche 24 septembre 2017

Tant que nous sommes vivants

Auteur : Anne-Laure Bondoux
Edition : Gallimard
Parution : 2014
Pages : 298


"Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines."

Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Ouch... vous la sentez venir la chronique compliquée ? Moi oui.
J'entends parler de ce livre depuis des lustres, sans jamais oser sauter le pas. C'est le genre de roman qui te fait peur, qui t'impressionne, que tu as envie d'aimer, mais tu ne sais pas ce que tu vas y trouver.

Dès le début, j'ai senti que j'aurais du mal à vous en parler.
Au commencement de l'histoire, je me suis tout de suite attachée à Bo et Hama, deux jeunes personnes qui s'aiment d'un amour fou. Mais ils ne peuvent pas vivre leur amour comme ils le souhaitent, à cause d'un manque de liberté. On suit leur parcourt, leur quête, leur amour, leur haine, leur doute et leur incompréhension. Une brisure du couple se fait à un moment donné, du coup, on a ce sentiment d'éloignement, de ne plus ressentir cette chaleur qui les entouraient malgré les saisons froides. J'ai trouvé que c'était réaliste, un couple qui ne se comprend plus et qui n'arrive plus à fusionner ensemble, c'est triste, mais c'est la vie.
Dans la 2ème partie du roman, nous suivons Tsell, je ne vous dirais pas qui elle est, mais je l'ai beaucoup aimé. Elle prend de plus en plus d'importance au fil de l'histoire et j'ai apprécié sa curiosité, sa soif de liberté.
Au fur et à mesure de cette quête initiatique, nous rencontrons des personnages uniques et atypiques en tout genre, en passant par la Tsarine aux jambes mécaniques, à des sortes de lutins vivant quatre pieds sous terre... et tant d'autres. Anne-Laure Bondoux nous dépeint des personnages loin des clichés habituels, il n'y a qu'à voir Bo et Hama, qui s'éloignent parfaitement des couples caricaturaux.

Dès que l'on plonge entre le murmure des pages de ce livre, nous sommes bercé par l'atmosphère onirique qui enveloppe le roman. Cette histoire est saupoudrée d'une sorte de magie inexplicable, qui nous laisse perplexe mais qu'on arrive à accepter. On se laisse porter par la douceur et le lyrisme de la plume de l'autrice, qui reste une véritable poésie.

Tant que nous sommes vivants est un conte moderne peuplé d'ombre et de lumière, d'amour et de haine. Je conçois qu'il ne pourra pas plaire à tout le monde dû à son côté loufoque et absurde, mais je vous conseille de lui donner sa chance. C'est un livre qu'il faut prendre le temps d'apprivoiser et d'accepter, mais qui vous fera vivre une expérience hors norme !   

vendredi 22 septembre 2017

L'automne d'une Pluie de mots #2 🎂

Merci à Pandamis pour cette magnifique illustration

Je vous ai promis un article un peu spécial EN ce jour un peu spécial. Aujourd'hui c'est l'anniversaire du blog, mon bébé, mon tout. Il y a deux ans quand je me suis lancée dans l'aventure de la blogosphère, je ne pensais pas faire ce bout de chemin. En deux ans j'ai vu mon blog évoluer, passer de blog littéraire à un blog lifestyle. En deux ans je me suis intégrée à une communauté qui dépasse toutes celles que j'ai pu croiser dans ma vie, une communauté de partage, de bienveillance, et d'amour. Des amitiés se sont créées, fortes, pleine de tendresse. Tenir ce blog est devenu une passion, il m'a fait grandir, murir, et il m'a fait tenir bien des fois quand j'étais au fond du gouffre. Il suffit de voir le nombre de messages adorables et bienveillants que j'ai reçu suite à ma dépression, fiouu... Bref, je ne suis pas là pour nous faire pleurer, mais bien pour vous remercier. Vous dire merci d'être toujours aussi fidèle à ce blog dont je suis si fière, de m'encourager, me soutenir, c'est juste beaucoup d'émotion. Je suis fière que l'on partage notre amour pour les livres, mais je suis aussi très contente d'avoir réussi à varier les articles de mon blog, à parler de sujets qui me tiennent à coeur, et qui vous font réagir. Ce n'est pas toujours des sujets joyeux, mais ils font réfléchir, et c'est en faisant ce genre d'article que je souhaite un minimum faire ma part et peut-être changer les choses.
Je ne peux pas encore vous remercier en concours, car je n'ai pas les moyens pour, donc je vous remercie avec mes mots, en espérant que vous ne soyez pas trop déçu, et que j'arrive à vous toucher comme je peux. On me dit souvent que quand on arrive sur mon blog, on se sent bien, qu'on a l'impression d'être dans un lit douillet et que c'est tout cocooning, rien ne peut me rendre plus heureuse car c'est exactement l'atmosphère que je voulais réussir à créer dans ce blog.
Vous avez vu quel jour on est ? Le 22 septembre. Et c'est quoi le 22 septembre ? Le jour de l'automne ! Je pense qu'il n'y a pas plus beau jour pour fêter l'anniversaire du blog que celui de l'automne. Je vais m'en arrêter là pour cet article, ne trouvant plus les mots pour vous dire ce que je ressens, mais je crois avoir tout dis. Juste encore un énorme MERCI d'être ce que vous êtes et d'être là. J'espère encore tenir longtemps ce blog, et que dans 5 ans il sera encore là à souffler sa bougie d'automne.   

mercredi 20 septembre 2017

Fairy Oak, tome 1 : Le secret des jumelles 🍁

Auteur : Elisabetta Gnone
Edition : Kennes
Parution : 2015
Pages : 344


Depuis plus de mille ans, quand sonne minuit, dans les maisons de Fairy Oak se produit un fait magique : de minuscules fées lumineuses racontent des histoires d'enfants à des sorciers aux bons yeux émus et attentifs.
Insolite n'est-ce pas?!
Chacun sait que les fées et sorcières ne s'entendent pas bien et que les sorcières n'aiment pas du tout les enfants.
Mais nous sommes dans la Vallée de Verte-Plaine, dans le village de Fairy Oak, et ici, les choses se passent toujours un peu différemment...

Un conte merveilleux, riche de joie et d'enchantement par la créatrice de W.I.T.C.H

 
J'avais déjà lu ce livre il y a deux ans au moment de sa sortie, mais un attentat avait eu lieu à cette période, et vous vous en doutez, mon esprit était ailleurs quand je lisais. Du coup, je n'avais pas pu en profiter pleinement. Je me suis alors dis d'attendre le bon moment pour le relire, et c'est en voyant l'avis de Pauline de la chaine Patatras qui a suscité mon envie ! En plus j'adore le feuilleter et l'avoir entre mes mains, car avant d'être une chouette lecture, c'est avant tout un petit trésor.

L'objet livre est magnifique, la couverture est en relief et les dessins sont somptueux, aussi bien sur la couverture qu'à l'intérieur du livre. C'est juste un délice pour les yeux.
L'histoire, quant à elle, est adorable et d'une douceur infinie. Elle avait tout pour me plaire ; sorcières, fées, petit village, magie... et parfait pour la saison de l'automne !
J'avais peur de ne pas l'aimer comme je le voulais, car j'avais vraiment envie de l'apprécier pleinement, et donc, j'avais cette appréhension d'être déçue, mais que nenni ! On passe un merveilleux moment en lisant ce premier tome. Même si c'est destiné à la jeunesse, il est aussi adressé à ceux qui ont gardé leur âme d'enfant. Car en lisant Fairy Oak, vous aurez l'impression d'avoir 10 ans, de redevenir l'enfant avec des étoiles plein les yeux à la lecture ce livre.

Je ne vais pas non plus blablater des heures pour vous convaincre de lire cette petite merveille. Les personnages sont attachants, bien que d'autres détestables. Si vous aimez les univers féeriques, avec des fées, sorcières, autres créatures et de la magie, je ne peux que vous recommandez de vous lancer dans cette lecture enchantée.

Lu pour le Pumpkin Autumn Challenge dans la catégorie " Fall in love "

lundi 18 septembre 2017

Le petit bonheur hebdomadaire #1

La blogueuse Pause Earl Grey a crée il y a peu de temps un nouveau rendez-vous très sympathique concernant les petits bonheurs du quotidien. En effet, chaque semaine, il va falloir raconter ce qui nous a rendu heureux, tout simplement !

Pour ma part c'est la découverte de Teen Wolf. LA découverte de la semaine, et c'est que du bonheur. J'attendais de finir Atypical avant de la commencer, et je ne suis pas déçue du tout. Depuis longtemps j'avais envie de me lancer, mais j'avais peur du côté trop ado de la série. Et bien cela ne m'a vraiment pas gêné ! Le seul reproche que je puisse faire, c'est les effets spéciaux des créatures un peu pourri, mais on s'y habitue ahah ! Après j'adore les personnages, leur histoire. Mon coup de coeur revient évidemment à Styles, sans lui la série perdrait de son mordant. Il a ce côté rigolo, cynique sans que cela soit lourd, il est juste excellent, et son duo avec Derek est formidable. D'ailleurs je commence à apprécier de plus en plus ce dernier, ce qui était assez mal parti au début, mais il se dévoile plus complexe qu'il en a l'air. Comme Jackson et Lydia, deux personnages que l'on aime pas au début, mais qu'on apprend à apprécier au fur et à mesure, car ils ne sont ni tout blanc, ni tout noir. Les seuls avec lesquels j'ai du mal c'est Scott et Alysson, le couple d'ado bien cliché. L'autre inconvénient que je peux citer, c'est que c'est parfois un peu trop gore... heureusement que mes mains sont là pour me cacher les yeux par moment car je ne supporterais pas. 


BREF, j'ai commencé la saison 2, et c'est juste génial. C'est de plus en plus sombre et de plus en plus passionnant. On m'a vendu du rêve avec la saison 3 alors il me tarde de la voir !

Autres petits bonheurs :

- Remettre des pulls
- Faire des vraies frites maison
- Acheter deux gilets bien confortables
- Recevoir mon sweat "Autumn" 

dimanche 17 septembre 2017

La lune est à nous 🌙

Auteur : Cindy Van Wilder
Edition : Scrineo
Parution : 2017
Pages : 377


Montrons-leur.

Montrons-leur même si ce sera toujours plus difficile 
pour nous.
Nous, les grandes tailles, les hors-normes, les tronches qui se dissimulent au dernier rand de la photo de classe.
Nous, les abonnés des coulisses, les absents des happy ends.
Montrons-leur qu'ensemble nous serons capable de tout.

Même de décrocher la lune !

 
Je l'attendais avec impatience celui la. Connaissant Cindy, je savais que je n'allais pas être déçue. Un livre qui aborde le poids, l'acceptation de soi et d'autres sujets ne pouvait que me toucher. Il faut savoir, déjà, que Cindy est une autrice remplie de gentillesse et d'amour. Et ce livre qu'est La lune est à nous, c'est un cadeau.

Pourquoi un cadeau ? Parce que La lune est à nous est ce livre qui va te faire ouvrir les yeux. C'est celui qui va te balancer à la figure : "Soit tel que tu es, et personne, écoute bien, PERSONNE n'a le droit de te juger pour ce que TOI tu es". Grâce à Max et Olivia, les deux personnages emblématiques du roman, nous passons un moment savoureux. La lune est à nous, c'est de l'optimisme à revendre, c'est frais, drôle, triste, véridique... Cindy nous fait part de ces thèmes importants dont on entends pas encore assez parler ; le harcèlement, le regard des autres, le jugement, les droits LGBT et l'acceptation de soi. Tout dans ce roman, je dis bien TOUT est débordant de justesse, avec des valeurs magnifiques, l'amitié notamment, la vraie. La lune est à nous est une claque magistrale, qui réveille les sens. C'est la claque qui nous secoue, celle qui nous dis que l'on doit s'affirmer, et AU DIABLE les autres. Vis pour toi avant tout. 

C'est un livre qui nous apprend à s'aimer soi. C'est ce livre qui va t'envelopper de ses bras pour te dire "tout ira bien, tu es incroyable, tel que tu es.".
Vous vous retrouverez dans chaque personnage, car vous pouvez vous identifier à eux. Leur vécu fait écho en nous, et c'est ça aussi la force du roman. Des personnages plus vrais que nature, sans artifices. 
Une multitudes d'émotions vous attends dans ce petit bijou, on passe du rire aux larmes sans aucune difficulté, mais aussi par la colère, la joie, l'injustice, la douceur et la frustration.

Avec cette magnifique oeuvre, Cindy véhicule un véritable message d'espoir et de tolérance, qu'il est important de faire découvrir à tous. Ce livre c'est la bienveillance incarné, il m'a fait beaucoup de bien. C'est aussi une ode à la vie, qui m'a fait l'effet d'un gros câlin.  

samedi 16 septembre 2017

Le poids

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un sujet qui a tendance à faire débat : le poids. Je viens de voir la dernière vidéo de Marie (EnjoyPhoenix), et même si il y a certaines choses qui m'ont fait tiquer, elle a su me toucher en plein coeur et m'inspirer pour cet article. Quoi que l'on fasse, nous sommes jugés constamment. Concernant le poids, la façon de s'habiller, de se coiffer, ou de faire. Nous sommes dans une société où le poids est devenu tabou à cause du jugement des autres. L'autre fois j'ai vu un tweet d'une abruti qui disait "Les filles, si vous faites plus de 60 kg, vous rentrez dans la catégorie grosse." Mais je ne suis pas du tout d'accord avec ça. Pourquoi s'imposer une limite de poids ? Et 60kg ce n'est pas être gros. Et puis même, je fais moi-même 60 kg pour 1m65, alors oui, j'ai des rondeurs, un ventre assez rond, surtout le soir, mais ce n'est pas pour autant que je me trouve grosse. On m'a déjà fait la remarque que j'avais grossi, et des fois je me retiens de dire "mais je vous emmerde !" parce que OUI je le sais et que c'est mon corps et c'est MOI qui m'en occupe. Et même si j'ai grossi, ça ne veut pas dire que je ne me sens pas bien. Je peux être très bien même avec des kilos en trop. Arrêter de dire que l'on devrait être mince pour plaire à une certaine personne. C'est à chacun de nous accepter tel que l'on est, et à nous de s'accepter comme on est. Et je ne parle pas que pour les personnes en surpoids, mais aussi des minces, car même ceux qui sont très minces sont critiqués, mais il faut savoir que des fois, ça ne dépend pas d'eux même. Ce que je veux dire avec cet article c'est que même si on est dans une société où tout doit être lisse et parfait, ce n'est pas ça la réalité. LA réalité c'est que chaque personne a le droit de se sentir bien dans son corps, tel qu'il est. Gros, mince... Mais en aucun cas on a le droit de juger cette personne pour ses choix, malheureusement, l'ouverture d'esprit n'est pas encore donné à tout le monde...