Les dernières chroniques :

samedi 22 juillet 2017

Oui, je donne/vends mes livres


OUI, je vends et je donne mes livres. Quel déshonneur (:p) pour une lectrice n'est-ce pas ? Je sais je sais... Mais vous savez ce qui est le plus flou ? Je n'ai AUCUNE CULPABILITÉ !
J'adore faire du tri, mais j'aime encore plus faire du tri dans mes bibliothèques. Pourquoi ? Pour leur donner un nouveau souffle, pour faire de l'espace et pour accueillir les prochains petits nouveaux.
Pourquoi je n'ai aucune culpabilité ? Parce que la plupart ce sont des livres que je n'ai pas aimé, ou que je n'aime plus, ou que je n'ai plus envie d'avoir, tout simplement. Si je n'ai pas aimé un livre, je ne me vois pas le garder ! Je préfère le donner à quelqu'un pour qu'il ai sa seconde chance. Il y a aussi des livres que je n'ai jamais lu, et que je n'ai plus envie de lire. J'en fais quoi ? Et bien ou je les donne ou je les vends ! 
Ce que j'aime avec mes bibliothèques, c'est qu'elles ont de la vie en elles. Je bouge les livres plusieurs fois, je rechange, je réorganise, ou des fois je n'organise pas, c'est selon mon feeling et ça me convient souvent comme ça. Des livres qui vont bien ensemble alors qu'ils n'ont ni la même taille, ou ne font pas parti de la même maison d'édition ? Je les mets ensemble quand même !
Et vous, vous donnez/vendez vos livres ? Ou vous les gardez tous tous tous ? Vous culpabilisez ou pas ?

jeudi 20 juillet 2017

Booktube et la Blogo en Livre 3ème édition !

J'ai l'immense honneur de vous annoncer que cette année pour cet été, je fais parti de la team Booktube et la Blogo en livre (BBenLivre)



BBenLivre, qu'est ce que c'est ? Et bien c'est un projet conçut par Nathan depuis trois ans maintenant pendant la fête nationale du livre pour la jeunesse : Partir en livre. Le but est de fêter la littérature jeunesse virtuellement sur booktube ainsi que les blogs littéraires !
C'est donc la 3ème édition de Partir en livre mais aussi de BBenLivre, qui se déroulera du 19 au 30 juillet. Sachant que cet année BBenLivre se déroulera certainement bien plus loin que la clôture de la fête !
Le principe de la team de BBenLivre est que chaque jour à partir du 19 juillet, un blogueur ou un booktuber va parler du livre jeunesse de son choix.

Voici la vidéo de Nathan qui 
vous expliquera d'une façon plus détaillée le projet :



Pour mon choix, j'ai donc décidé de vous parler de J'ai avalé un arc-en-ciel d'Erwan Ji. Un coup de coeur que j'avais eu en mars dernier, et qui avait fait mille explosions de couleurs dans mon p'tit coeur !
Un roman qui traite avec justesse l'adolescence, mais aussi l'amour et l'amitié. Un roman qui n'a pas besoin d'être exceptionnel pour être beau. Un titre qui a aussi eu un effet libérateur sur mon blog, c'est depuis cette lecture que je me lâche un peu plus, sur des articles divers et variés. Erwan Ji nous montre qu'il ne faut pas s'enfermer dans une case.
Une oeuvre pétillante, lumineuse, touchante, authentique, juste. Un bon roman feel good comme je les aime !

Autres romans dans le même genre :


Rendez-vous dès demain sur 
la chaine de Mathilde pour sa vidéo !

dimanche 16 juillet 2017

Ces livres qui ont une histoire


Ce matin je redécouvre mes cadeaux d'anniversaire de la veille, et je feuillette Les joues roses, que j'ai reçu. La première page est brodée d'un prénom, Valentin, et d'une classe ; 5ème.
Ce livre a eu une histoire. Il est passé entre les mains d'un jeune garçon, avant de venir à moi. A t'il aimé ? Ou pas ? Seules les pages de ce livre le sachent.

C'est ça que j'aime avec les livres, ils ont leur propre histoire avec leurs lecteurs. Un livre peut très bien redonner le sourire à quelqu'un, comme il peut aussi bien faire tomber des larmes étoilées.
On a tous eu un ou plusieurs livres qui sont chers à notre coeur. Qui nous ont aidé, d'une certaine manière, ou qui font échos en nous.
Pour moi ? Hunger Games. Une trilogie qui est arrivée au bon moment, quand j'en avais besoin. Ma bouée de sauvetage comme j'aime l'appeler. Où mes mains s'accrochaient tant aux pages, afin de garder cette bulle pour m'évader du malheur qui était à l'extérieur de la bulle.
Harry Potter évidemment. C'est plus qu'une histoire, c'est mon enfance, mon adolescence, ma vie. Mon réconfort, ma lecture doudou, celle qui me remonte le moral quand j'ai un coup de pompe.

Et vous, quels sont ces livres qui font ce que vous êtes ? Ceux qui seront là à vos côtés, en tant que compagnons. Quels sont ceux qui ont une véritable histoire pour vous ? Je veux savoir !  

vendredi 14 juillet 2017

Amour, vengeance & tentes Quechua

Auteur : Estelle Billon-Spagnol
Édition : Sarbacane
Collection : Exprim'  
Parution : 2017 
Pages : 255
Deuxième samedi du mois de juillet. Depuis toujours, ce jour précis, Tara et ses parents – le morne postier et l’Italienne agitée – prennent le départ des vacances. Direction « le Momo s », camping tenu par la vieille Momo et son fils Jacky.

Là-bas, Tara respire, retrouve la rivière et son copain de toujours : Adam. Adam devenu, cet été… ce beau mec qui la remue totalement !

À peine le temps de savourer que débarque Éva, belle et brûlante comme le soleil, et vite surnommée « La Frite » par Tara. Ils étaient deux, ils se retrouvent trois. Les mauvais coups vont tomber, pour Tara comme pour Adam et La Frite, mais aussi pour ce qui n’existe plus : l’ insouciance d’avant.
 
Un Sarbacane qui m'aura donné un peu plus de fil à retordre que d'habitude. Le nombre de personnages et l'écriture qui part un peu dans tous les sens m'a vraiment déstabilisé, ce qui fait que j'ai eu beaucoup de mal à accrocher au départ. Mais j'ai finalement réussi à l'apprécier comme il se doit, c'est le genre de livre qu'il faut apprendre à apprivoiser. Pas le coup de coeur que j'attendais, mais je ne suis pas déçue pour autant.

Team Tara, évidemment ! Cette bouille m'a beaucoup attendri. C'est une jeune fille sympathique, caractérielle, authentique...pleine de réflexions et de doutes. Avec un peu de jalousie aussi, depuis que la Frite a fait son entrée et détruit petit à petit le puzzle harmonieux du duo Tara/Adam. Va alors se distiller des remises en questions, et un peu de vengeance pour pimenter cet été loin d'être le même que les précédents. Un été unique, où le joyeux papote avec le triste, où la tente abrite les larmes de déception et de frustration.
Un été où chacun essaye de se retrouver, que ce soit Tara qui ne perd pas ses habitudes routinières de son camping adoré, même si ce n'est pas la grande forme, ou de ses parents qui ont de plus en plus de mal à se diriger vers le même chemin.

La plume est rythmée, efficace et ne laisse aucune place à la lenteur. Un ton frais, doux amère et entrainant, un peu spéciale tant elle fourmille de détails et de trésors. Mais son atmosphère regroupe ce tourbillon que j'aime tant ; lumineux, touchant, avec une pointe de nostalgie. On y est dans ce camping, qui donne chaud au coeur par ses retrouvailles avec cette grande famille saisonnière où on a envie de s'y perdre.

Une histoire qui vous fera virevolter, par ses papillons frivoles dans le ventre, ses réflexions et son réalisme. L'autrice a su saisir l'essence même de l'adolescence, la vraie, sans les clichés redondants. LE roman de l'été !  

mercredi 12 juillet 2017

Se contenter de peu

http://anotherwhiskyformisterbukowski.com/2013/11/29/totoro-fan-art/
Article brouillon en vu, bonjour !
Le bonheur, qu'est ce que c'est finalement ? Si on me demandait " est ce que tu es heureuse aujourd'hui ?", je pense que je dirai que je ne le suis pas entièrement, pour beaucoup de raisons assez personnelles, mais que j'arrive à trouver ce qui me rend heureuse. Et pour ça je me contente de peu. Les petits bonheurs sont ma recette de joie de vivre. Je pense que finalement nous n'avons pas besoin de grandes choses pour être bien. Les moments de vies, les plus simples, sont les meilleurs. La sieste avec le chat, le meilleur p'tit dej du monde (mélange d'un yaourt nature avec une compote pomme/châtaigne) UN RÉGAL ! Attendre l'automne, gentiment. Se faire plaisir niveau manga. Regarder une série qui me rend accro, avec pleins de belles valeurs véhiculées (Anne with an E), les brochettes saumons avec des graines et une sauce sucrée par dessus...bref ces petits choses qui sont un rien, mais qui font tout. C'est ce qui fait me sentir bien. N'étant plus une grosse acheteuse impulsive, je prend maintenant le temps de réfléchir avant d'acheter. J'essaye de moins accumuler, de prendre le temps de choisir, de me demander si j'en ai vraiment envie, ou besoin. Ça aussi, le fait de moins acheter sous le coup de l'impulsion me fait le plus grand bien.

Voilà pour mon petit article humeur de la semaine ! Dites moi pour vous ce qu'est votre petite vision du bonheur ! Et si vous êtes comme moi, à moins cumuler ou si c'est le contraire ! 

dimanche 9 juillet 2017

Amies à vie / Le garçon qui voulait courir vite

Amies à vie

Auteur : Pierre Bottero
Édition : Flammarion jeunesse
 
Parution : 2017 (1ère édition : 2001)
Pages : 144
 
Brune à quatorze ans et partage son temps entre le collège et ses copines. Et pourtant, il lui manque une véritable amie. Enfin Sonia arrive, mais elle cache un lourd secret. Brune va devoir lui donner la plus grande preuve d'amitié : se battre pour la vie!
 
Mon avis :
 
Lu en 1H30, ce petit livre a fait chavirer mon coeur. C'est le premier roman de Pierre Bottero et je lui tire ma révérence. C'est encore plus bouleversant de fermer la dernière page du livre avec les larmes aux yeux et de se dire que ce grand auteur n'est plus là.
Amies à vie c'est une leçon de vie ; l'amitié, la vraie, celle qui affronte tous les obstacles, et qui rend la vie plus belle et unique.
Brune et Sonia sont remarquables et m'ont plus d'une fois prisent aux tripes. Elles nous donnent toutes deux une claque, sur les vraies valeurs, l'espoir et les rêves.
La plume de l'auteur est comme toutes ses oeuvres ; frappante de vérité, magique. Douceur et sincérité y sont mêlées, sans chichis et pathos, rien que la justesse et délicatesse pure.
Merci pour ce doux moment, c'est un coup de coeur, qui fait vibrer malgré le peu de pages, mais tout est dans la magie des mots.
 
 
Le garçon qui voulait courir vite
 
Auteur : Pierre Bottero
Édition : Flammarion jeunesse
 
Parution : 2017 (1ère édition : 2002)
Pages : 168
 
Debout derrière la grille de l'école, Agathe regarde son frère. Jules ne dit rien, il semble perdu et Agathe en est malade. Depuis l'accident de voiture de leur père cet été, Jules ne parle presque plus et court de moins en moins bien... Comme s'il avait perdu l'usage de ses jambes. Qui rendra à Jules sa joie de vivre ?
 
Mon avis :
 
Une merveille encore une fois, qui m'a vraiment émue aux larmes. L'auteur, par sa plume mélancolique, nous enseigne la vie telle qu'elle est : belle, avec ses épreuves. Ici c'est la perte d'un être cher, on suit le chemin que parcourt la petite famille d'Agathe et elle-même pour surmonter tout ça. C'est une reconstruction de soi, en douceur et pleine de bienveillance. Avec Pierre Bottero, pas besoin de détails insignifiants pour comprendre l'essentiel, tout coule de source, il nous transporte dans son histoire bourrée d'émotions, sans que cela soit larmoyant.
 
Une leçon de vie, encore une fois. L'auteur arrive à nous faire réfléchir et à nous donner de jolies claques, qui éveillent et qui donnent un sens à notre vie.
 

vendredi 7 juillet 2017

Our summer holiday

Mangaka : Kaori Ozaki
Édition : Delcourt/Tonkam
Parution : 2017
Pages : 215


Natsuru, 11 ans, est la star de son collège et jeune espoir du football. Il se retrouve mis à l’écart le jour où il refuse les chocolats que lui offre la plus jolie fille de l’école. Seul, il fait la connaissance de Rio, une fille de sa classe qui est rejetée par ses camarades à cause de sa très grande taille. Ils vont petit à petit se rapprocher et Rio va alors lui avouer son lourd secret.








Un one shot qui a eu pas mal de bons échos, j'ai eu du mal à le trouver mais enfin j'ai pu le lire ! Pas un coup de coeur comme je m'attendais, mais je n'ai pas boudé ma lecture. C'était beau, émouvant et très tendre.

Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce que ce soit si dramatique. Ce qu'ont vécu Rio et son petit frère est juste atroce. Une scène m'a particulièrement foutu les frissons, tant c'était triste et injuste. 
Après je trouve que pour des enfants de 11 ans, ils sont un peu trop matures. Ils ne font clairement pas leur âge ! Mais c'est souvent ça dans les mangas. Ce n'est pas agaçant mais pas très réaliste, finalement.
Dans tous les cas les personnages sont terriblement attachants. Ils m'ont touché plus d'une fois, et l'amitié qui se créé entre Rio et Natsuru est magnifique. 
En plus de ça on a droit à un dessin vraiment sublime, très épuré. La couverture quant à elle est splendide et reflète à merveille l'atmosphère du roman.

On vit un été unique en compagnie de trois jeunes enfants. Ils sont brisés mais se soutiennent. C'est plein d'espoir et je vous encourage vivement à vivre cette petite parenthèse enchantée